• Margaux Liagre

Avoir moins d'enfants pour réduire son empreinte carbone ?

Le 8 octobre, le compte Twitter de l’AFP (Agence France Presse) publiait une infographie sur les moyens d’actions pour réduire son empreinte carbone. En effet, quelques jours auparavant le rapport du Geiec (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat) rendait public son rapport alarmant sur le réchauffement climatique. Toutefois, parmi ces mesures, une d’entre elle a interloqué les lecteurs et provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux. En effet, l’infographie affirme, selon l’Environmental Research Letters, qu’« avoir un enfant en moins » serait la solution la plus efficace pour réduire son empreinte carbone. L’AFP s’est défendu suite aux vives réactions qu’a provoqué cette infographie, justifiant qu’elle ne faisait que relayer cette enquête publiée en 2017. L’Environmental Research Leters, revue dont est issue l’enquête relayée par l’AFP possède un comité de lecture. Ainsi, les résultats d’enquêtes et de recherches sont vérifiées par des scientifiques avant d’être publiées. Lors de sa parution aux États-Unis, cette enquête avait aussi suscité la polémique, suite à laquelle un des chercheurs avait affirmé: « Le vrai problème n'est pas d'avoir des enfants, mais la société de forte consommation dans laquelle ils vont naître. ».Mais, alors pourquoi serait-ce la solution ? Tout d’abord cela paraît évident, mais faire un enfant de moins signifie « éviter de créer un pollueur potentiel ». Ainsi, moins il y a de personnes sur la planète, moins les risques de pollution seront importants et vice-versa. S’abstenir de faire un enfant pourrait diminuer les émissions de 58,6 tonnes CO2 de par an, contre 2,4 tonnes de CO2 si on décide de ne pas posséder de voiture. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, les chercheurs affirment aussi que si une famille américaine décide d'avoir moins d’enfants, elle contribue au même niveau de réduction des émissions de CO2 que si 684 adolescents recyclent systématiquement leurs déchets pendant le restant de leur vie.

Rassurez-vous, d’autres mesures, moins radicales, peuvent tout de même aider à réduire votre empreinte carbone, comme recycler, adopter un régime à base de plantes ou encore acheter de l’énergie verte. L’objectif premier de cette étude montre que des gestes simples et de nouvelles habitudes peuvent avoir un impact pour l’avenir de la planète. Aucun effort n’est à sous estimer. Et vous, quels efforts seriez-vous prêts à faire pour sauver la planète ?

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2018. Tous droits réservés

    • Twitter - Black Circle
    • Instagram - Black Circle
    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now