• Margaux Liagre

Portrait : Jameela Jamil

Mis à jour : 18 févr. 2020

Révélée auprès du grand public grâce à la série The Good Place sur Netflix, Jameela Jamil est devenue en quelques années une icône du "body-positive" sur les réseaux sociaux. La jeune femme à la frange caractéristique devient peu à peu une actrice incontournable dans le royaume de l’acceptation de soi.


L’actrice britannique est née en février 1986, partiellement sourde. Elle subira, durant son enfance, plusieurs opérations pour améliorer son audition. À 17 ans, la jeune femme est victime d’un accident de voiture qui la force a arrêter ses études. Gravement blessée, sa convalescence durera plus de deux ans. Cet évènement a également permis à la jeune femme de se libérer de l’anorexie dont elle était victime.


Pendant plusieurs années, elle donne des cours d’anglais à des étrangers. Elle débute à la télévision en 2009, en remplacement d’Alexa Chung à la présentation de T4. Jusqu’en 2012, elle présentera l’émission ainsi que plusieurs autres show comme Koko Pop durant deux ans. Icône de la mode, elle devient par la suite chroniqueuse pour le magazine Company. Peu après, la jeune femme dessinera sa propre collection pour very.co.uk.


En 2013, elle devient la première femme à présenter seule The Official Chart qui révèle, chaque dimanche le classement hebdomadaire des meilleures ventes de musique au Royaume-Uni. Cette même année sera marquée par la victoire du prix Glamour de la personnalité radio de l’année.


Victime de nombreux tabloïds anglais, qui l’attaquent sur sa prise de poids liée à la prise de stéroïdes nécessaires à soigner son asthme elle cesse de présenter The Official Chart. Bien que son contrat soit renouvelé jusqu’en 2016, la jeune femme présentera sa dernière émission début 2015.


Rêvant de devenir scénariste, Jameela Jamil part s’installer à Los Angeles. Quelques mois plus tard elle décroche un rôle principal de la série américaine The Good Place où elle incarnera le rôle de Tahani Al Jamil. Diffusée à l’automne 2016, la série sera diffusée sur le réseau NBC aux États-Unis et sur Netflix en France. Le scénario fantastique et comique provoque un grand succès auprès de la critique et du public. Grâce à ce rôle, l’actrice sera nominée pour les Gold Derby Awards en 2018 et pour les People’s Choice Awards l’année suivante.


Un combat sur les réseaux sociaux


En plus de son rôle d’actrice, Jameela Jamil livre un véritable combat sur les réseaux sociaux et fait d’elle un modèle pour l’inclusion et le body-positive, un mouvement en faveur de l’acceptation de tous les types de corps humains.


"Je refuse, je ne veux pas et je ne laisserai personne me dire, me mettre la pression et me faire croire que j’ai des comptes à rendre à qui que ce soit concernant mes mensurations"

À 32 ans, elle lance sur Instagram le mouvement "I weigh" ("je pèse") où elle invite les femmes à se définir autrement qu’à travers leur poids.



Cette même année, elle s’insurge contre des magazines qui retouchent sa peau pour la faire paraître plus claire. "Changer mon origine ethnique est mauvais pour ma santé mentale, ce n’est pas juste mauvais pour la santé mentale des filles qui voient ça" déclare-t-elle lors d’une interview à The Independent en août 2018.



L’année de ses 33 ans, l’actrice lance une pétition qui vise à interdire les publicités pour les produits minceur sur Instagram. "Ce n’est pas seulement une communauté amicale, c’est marché, comme un magasin géant. Et dans ce magasin, il y a des gens qui essaient désespérément de vous vendre des choses. Ils vous diront n’importe quoi et ils vous feront du mal par tous les moyens possibles pour vous faire croire que vous avez besoin d’acheter leurs produits. Ils pensent que les gens qui ont peu d’estime pour eux-mêmes achètent plus, alors ils attaquent la façon dont vous vous sentez". Jameela Jamil gagnera son combat quand, quelques mois plus tard, le réseau social annonce que ce type de publication ne sera plus visible par les utilisateurs mineurs. "On peut rager contre le système et gagner tout de même. Et j’espère pouvoir montrer l’exemple".


En février 2019, l’actrice publie in long message sur Twitter, dans lequel elle fait son coming out. "Voilà pourquoi je n'ai officiellement jamais fait mon coming out. J'ai ajouté un arc-en-ciel à mon nom quand j'ai été prête à le faire il y a quelques années, et j'ai toujours été honnête lorsqu'on m'interrogeait frontalement sur le sujet. Mais je ne l'ai jamais crié sur tous les toits, car c'est quelque chose qui a généré beaucoup de questions, d'angoisses et de peurs dans ma jeunesse. Je viens d'une famille où personne n'est ouvertement gay, En tant qu'actrice, c'est difficile d'admettre sa sexualité, d'autant plus lorsqu'on est une femme de couleur dans la trentaine" livre-t-elle. Cette révélation fait suite à une polémique dont l’actrice a été victime.


Récemment choisie comme juge de la nouvelle émission Legendary, une compétition de "voguing", c’est-à-dire de danse et de ball culture. Elle est vivement critiquée pour avoir été sélectionnée, car elle n’appartenait pas ouvertement à la communauté LGBTQ. La jeune femme se justifiera sur Twitter : "Je ne suis pas présentatrice principale de l'émission, mais juste jurée, grâce à mes 11 ans d'expérience dans le divertissement, à mon impartialité. Je suis nouvelle dans la ball culture (comme beaucoup de téléspectateurs), et je pense pourvoir ouvrir une fenêtre et rendre visible cette discipline et ces stars". Suite à plusieurs messages haineux, la jeune femme annoncera son homosexualité.

10 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout